Démonstration publique du 17 mai (#7)

-

La gestion politique s'inscrit par ailleurs dans une hiérarchie stricte (depuis le Roi jusqu'aux Seigneurs). Les Seigneurs ne seront pas directement soumis aux ordres de leurs supérieurs (certains peuvent faire sécession, tout comme les membres d'une guilde ne sont pas obligés de suivre les ordres du chef de guilde).
Mais un prince pourra développer une stratégie précise (consacrer l'ensemble des ressources à la défense du royaume, par exemple ou au développement de l'agriculture pour accumuler de l'or). Il appartient ensuite à chacun de suivre cette stratégie ou non, si le prince se montre convainquant et parvient à développer de bonnes relations avec ses vassaux.
Cependant, les nobles gèrent directement un système de taxes (pouvant dépendre, par exemple, de la proportion de gibier chassé). L'or collecté est affecté au développement de la région et n'entre pas directement dans les poches (personnelles) du gestionnaire. Il dispose simplement d'outils de gestion politiques, comme une caisse servant à gérer les fonds publics de la cité (par exemple pour acheter des catapultes ou recruter des gardes).

Dark and Light sera également doté d'un mécanisme de vote. Cependant, ce système électoral ne sera pas implanté dès la sortie commerciale du jeu (prévu environ six mois après le lancement).

Zedux : nous avons de grand projet à ce sujet, c'est important pour nous, nous voulons vraiment travailler de dessus et nous voulons nous donner le temps de préparer quelque chose bien.

Le vote permettra de choisir quels seront les personnages placés à la tête d'une région (le meilleur gestionnaire, le meilleur stratège, etc.). Le pouvoir politique octroie un réel pouvoir de gestion des contrées. En outre, l'équipe de développement de Dark and Light semble vouloir mettre l'accent sur la reconnaissance des joueurs. Tous les personnages élus pourront compter sur une "renommée particulière".
Par ailleurs, le serveur étant unique et les personnages étant susceptibles de se distinguer de la masse, leur "valeur" peut être importante et encourager la vente de comptes contre des euros bien réels, par exemple.

Zedux : C'est assez hallucinant. Nous avons été contacté par plusieurs sociétés spécialisées dans la vente d'objets de MMOG et nous refusons ce genre de pratique.
C'est à la limite de l'antijeu et nous vouons garder le contrôle sur notre économie.

En plus, notre système de craft est assez particulier (on pourrait en parler longuement) et chaque objet est unique (quand on développe un objet, il y a tellement de paramètre que mêmes ses statistiques sont quasiment uniques, intégrant même un facteur chance). On ne peut donc pas se permettre de défier toutes les lois statistiques en permettant la vente d'items en dehors du jeu, alors que certains joueurs auront consacré énormément de temps à la réaliser.
Pour nous, ce n'est pas possible.

Au coeur de Ganareth, les personnages pourront donc forger leur propre légende selon leurs seuls mérites, sans usurpation possible.

-

Commerce et artisanat

Nous avons également eut l'occasion de discuter longuement du commerce avec Zedux.

Le commerce

Les créatures (monstres et gibiers) peuvent être dépecés afin d'en extraire des ingrédients. Ces ingrédients peuvent être vendus aux marchands (PJ ou PNJ) contre de l'or, donner lieu à des remises de primes ou directement utiliser par les artisans.
Il en va de même pour les ressources naturelles (notamment le minerai). Mais comme l'ensemble des objets, ces ressources ont un poids déterminant la facilité avec laquelle on peut les transporter. Ainsi, les ressources "hudge" (énormes) ne peuvent être déplacées par un personnage seul.
Pour en faire le commerce, il faudra soit la vendre sur place (prenant la forme d'une vente du filon directement à la mine, mais pour un prix dérisoire), soit utiliser un chariot afin de la transporter jusque sur le marché de son choix. La vente sur un marché bien sélectionné permet de gagner le plus de Goth (la monnaie de Ganareth), mais les caravanes marchandes peuvent être attaquées et pillées avant d'arriver à destination. Un chariot est en effet une "entité" Dark ou Light et peut donc faire l'objet d'un raide par l'adversaire. Mais à ce titre, il peut également être protégé par des gardes.
Comme pour l'ensemble des combats, les attaques de caravanes respectent le système de niveau et de protections divines. Cependant, à bas niveau, d'après Zedux, il est recommandé de ne commercer que dans les Royaumes de départ afin de limiter les risques de perte.

-

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dark and Light ?

30 aiment, 213 pas.
Note moyenne : (247 évaluations | 6 critiques)
4,4 / 10 - Médiocre
Evaluation détaillée de Dark and Light
(54 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu