Interview - 20 juillet 2003

-

-

Le 20 juillet dernier, le site anglophone HomeLAN s'est entretenu avec Vuuar et Laurent Paret. Cet entretien précise nombre de petits détails sur Dark and Light et apporte même plusieurs informations intéressantes.

Après quelques questions relatives à la Genèse de Dark and Light (la formation de NPCube et la concrétisation du projet DnL), HomeLAN s'attache à la création du personnage.

-

Création du personnage

Nous le savons, la première étape consiste à choisir un alignement (Dark ou Light), suivi d'une race et d'un genre. Il convient ensuite de personnaliser les traits de son personnages (Vuuar site notamment les cheveux, la peau, les cicatrices, le poids, l'apparence du visage, etc.), avant d'apparaître dans le village de la race sélectionnée. Ces choix sont tous préalables au choix de la classe. Selon Vuuar, il conviendra d'effectuer un premier choix parmi quatre catégories de classe (magiciens, chasseurs, soigneurs et combattants), avant d'opter pour l'une des 14 classes spécialisées.

-

Artisanat

Le joueur aura ensuite la possibilité d'opter pour un métier artisanal. Et Vuuar nous donne quelques exemples des "principaux métiers de Dark and Light" : chaudronnier, forgeron, armurier, tailleur, tanneur, cuisinier, brasseur, épicier, souffleur de verre, potier, papetier (fabriquant de papier).

-

Quêtes

Du fait des deux axes de progression, on le sait, DnL ne se limite pas aux quêtes épiques pour combattants. Nous trouverons donc des quêtes plus spécifiquement dédiées aux explorateurs, politiciens, artisans, etc. Vuuar donne alors l'exemple d'une quête consistant à "découvrir les hauts lieux des 10 Royaumes" et d'en faire un croquis. "Plus l'explorateur aura accumulé de croquis, et plus il gagnera de nouvelles compétences. Un exemple de nouvelle compétence pourrait être la possibilité de réaliser des cartes détaillées, pouvant ensuite être vendues aux autres joueurs".

-

Progression

Par ailleurs, dans DnL, il existe deux axes de développement parallèles pour les joueurs : le FXP (Fighting Experience Points) et le SXP (Social Experience Point). Le FXP fait référence aux combats contre les monstres ou au mode PvP (Players versus Players, joueurs contre joueurs), le SXP est lié à l'exploration, la politique et aux mécanismes économiques.
Toutes les améliorations du personnage sont basées sur un double système de compétence : les points que le joueur peut consacrer à la puissance de la compétence, et l'entraînement déterminant le taux de réussite de l'utilisation de la compétence. Seul le niveau d'entraînement peut régresser avec la temps quand la compétence n'est pas utilisée.
Les compétences de combat sont, elles, basées sur un système d'arbre (similaire à Diablo) agrémenté d'un mécanisme de compétences de recherche. Les niveaux sont capés au niveau 100 en FPX et SPX. Vuuar concluant par : "mais DnL n'est pas un jeu de "leveling" et vous pouvez prendre beaucoup de plaisir à rejoindre un groupe de personnage plus haut niveau que vous".

-

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dark and Light ?

30 aiment, 213 pas.
Note moyenne : (247 évaluations | 6 critiques)
4,4 / 10 - Médiocre
Evaluation détaillée de Dark and Light
(54 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu