Entretien avec Vuuar et Zedux #9

-

-

Interface » La barre de raccourcis

La barre de macros semble très basique. Elle se compose de 10 slots pouvant accueillir les icones de sorts, de combats ou macro personnalisées.

Dark and Light innove cependant en permettant de rédiger et compiler plus que de simple macro. Vuuar et Zedux indique qu'il sera possible d'intégrer de véritables scripts de comportement.

Vuuar : je suis sûr que certains rédigeront des scripts complexe, disponible sur le net, permettant de contrôler des "bots" de A à Z et organiseront des "duels de scripts" dans des arènes.
On trouvera certainement des scripts sur les sites Web ou les forums.

Par ailleurs, on notera que plusieurs barres de macro seront accessibles dans le jeu, via un système d'onglets personnalisables. Le joueur pourra donc attribuer un nom à chaque onglet (combat, artisanat, etc. par exemple).

-

Interface » Gestionnaire de sorts

Le gestionnaire de sorts est directement lié aux mécanismes de lancement de sorts de Dark and Light. On le sait, la puissance brute d'un sort ne dépend pas du son niveau. Dans de précédents entretiens, César indiquait notamment qu'il était préférable d'utiliser un sort adapté plutôt que le sort vraisemblablement le plus destructeur.
Le gestionnaire de sorts reprend cette philosophie puisqu'il permet de choisir un sort (ou une compétence, une attaque ou autre – on sait que tous les personnages, lanceur de sorts ou combattants utilisent de la mana) et ensuite de déterminer la quantité de mana que l'on décide d'y consacrer par l'intermédiaire d'une jauge.

A titre d'exemple, on peut considérer un sort de niveau 1 : en y consacrant 100% de la jauge (grosse consommation de mana), la boule de feu pourra infliger plus de dégât. En y consacrant que la moitié de la jauge, le lanceur de sorts économise de la mana, mais incantera n'infligera que des dégâts plus légers.

Ainsi, le lanceur de sorts ne gaspille pas ses réserves de mana inutillement. Il peut toujours décider d'en utiliser la quantité strictement nécessaire pour vaincre son adversaire.

Zedux : c'est très utile, par exemple, dans les zones nécro où tu peux avoir plein de petits squelettes peu puissants en même temps...

Un lanceur de sorts assailli de nombreux petits monstres lancera sans doute plusieurs "petits sorts", alors qu'un unique sort au maximum de sa puissance pourra être privilégié face à un adversaire plus imposant. Dans les deux cas, la consommation de mana sera, au final, identique, mais adaptée à la situation.

Le mécanisme sera cependant "réglé par défaut" pour utiliser une certaine quantité de mana (pour éviter les manipulations trop nombreuses et trop longues pour utiliser une compétence ou lancer un sort), mais le joueur aura la possibilité de gérer sa consommation manuellement quand il le souhaite (ou en a le temps).

-

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dark and Light ?

30 aiment, 213 pas.
Note moyenne : (247 évaluations | 6 critiques)
4,4 / 10 - Médiocre
Evaluation détaillée de Dark and Light
(54 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu