Affaire NP3/VWorld, suite

Suite de l'affaire NP3/VWorld (cf. notre dernière actualité). NP3, en la personne de Monsieur César Jacquet, souhaite apporter quelques précisions sur les derniers évènements. Retrouvez à la suite son communiqué.
Vincent Pourieux et VWorld se répandent en informations fausses et tronquées sur les forums de jeux online et la communauté de joueurs mérite qu’il y soit répondu.

Tout d’abord, nous rappelons qu’il appartient à la Justice et à elle seule de se prononcer sur les affaires judiciaires en cours. Toutes les spéculations de Pourieux/VWorld sont aujourd’hui purement hypothétiques.

Nous nous engageons à publier les décisions lorsqu’elles auront été rendues par les Tribunaux compétents et la communauté des joueurs pourra se faire sa propre opinion à ce moment là.

Nos conseils n’ont été ni radiés ni démis de leurs fonctions ; l’un d’eux a choisi de se consacrer à une autre activité professionnelle dans le cinéma et l’autre toujours en charge du dossier est maintenant inscrit au Barreau de Versailles en raison de son déménagement personnel.
Or il faut un avocat au Barreau de Paris pour représenter un client devant le Tribunal de grande instance de Paris, c’est pourquoi un nouvel avocat à été constitué sur ce dossier.

Les fantasmes insinuant d’obscures manœuvres sont bien loin de la vérité la plus simple.

La prochaine audience devant le Tribunal de Paris est fixée au 7 décembre 2007 et vient pour « conclusions en réponse de la société VWorld et de Monsieur Pourieux ». Nos écritures ont donc bien été déposées le 19 octobre contrairement à ce qu’écrit Vincent Pourieux.

Pour explication à notre absence physique à l’heure de l’audience, notre avocat « piéton » s’est trouvé piégé par les grèves des transports massive ce jour là et est arrivé en retard ; les audiences de procédure n’ont de toute façon pour seule fonction que de constater que les parties ont « conclu », c'est-à-dire répondu aux écritures adverses, ce qui a été fait à son arrivée.

Enfin les assertions de Monsieur Pourieux s’agissant de prétendus échecs des partenariats tant entre NP3 et l’Université de la Réunion qu’entre NP3 et Snailgame sont simplement inexactes, les interprétations auxquelles Monsieur Pourieux croit pouvoir se livrer à cet égard n’étant nullement fondées.

Une fois de plus, nous considérons que les litiges en cours devraient conserver leur caractère privé jusqu’à ce que la Justice qui a été saisie se soit prononcée au vu des éléments dont elle (et elle seule) dispose de manière éclairée.

César Jacquet,
la société NP3,
la société Farlan Entertainment
Source : http://www.darkandlight.com/forum/showpost.php?p=1123319&postcount=10

Réactions


Que pensez-vous de Dark and Light ?

30 aiment, 213 pas.
Note moyenne : (247 évaluations | 6 critiques)
4,4 / 10 - Médiocre
Evaluation détaillée de Dark and Light
(54 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu